Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

En bouquet

 

 

 

 

 

 

 

 

17157746_402896686740560_2409863148659820592_o.jpg

 

Dans la brise qui se faufile entre les branches des conifères

Dans la lumière des reflets sur le cours d’eau de ma rivière

Dans la fleur de la rosée du matin

Dans la tendresse qui se trouve au creux de ma main

Dans le chant des oiseaux

Dans la forêt des milliers de paires de yeux

Dans le grand ciel des coins de bleu

Dans les replis un peu de gris

Dans le couchant du rose en bouquet

Dans le levant tombent les regrets

Dans l’horizon incertain un ailleurs

Dans le fruit qui pousse la joie

Dans le regard des enfants le monde ils voient

Dans la douleur beaucoup d’amour

Dans chaque saison le renouveau toujours

Dans le jardin des rocailles de fleurs

Dans la peur le doute, les incertitudes

Dans le quotidien des habitudes

Dans les rêves de la magie

Dans la nuit un peu d’insomnie

Dans l’autre de l’humanité

Dans la haine de l’ignorance

Dans les étoiles des pointillés dorés

Dans chacun de nous l’enfance

Dans les champs le vent cause

Dans les livres les mots osent

Dans tout ce qui vit la mort

Dans tout ce qui meurt la vie

Dans le brouillard le soleil dort

Dans le jour serein une mélodie

Dans mon cœur des vagues sans trêve

Dans mon âme des milliers de rêves

 

 

Artiste peintre Hélène Miaz

 

 

 

 

 



18/04/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres