Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Plus lentement

moussa.jpg

 

 

A pas plus lent

Je marche le coeur courbé

Le ciel pâlit

Les feuilles aux couleurs de poussières d’or

Tombent de plus en plus

Le vent se fait plus frais

La nuit arrive rapidement

La rivière chante plus lentement

Comme du temps suspendu

Bientôt

Sur les épaules du temps

Une chevelure blanche

S’écroulera sur les bras

Des arbres

Le jour se fera plus court

La nuit plus longue

Mais sur le bord de la rivière

La lumière du matin

Me caresse le cœur

Artiste peintre Moussa M Trad



05/10/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres