Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

La vie en moi

11986466_954069001321299_4404672610471667244_n.jpg

 

 

La nuit

Le bruit se tait

Les oiseaux aussi

La rivière se repose

Tout est silence

Autour de la maison

En moi comme de raison

Les images se superposent

Des photos dansent

Des sons, mais plus discrets

Des parfums, des odeurs

Je ressens les courants

Les contre-courants

De mon cœur

La nuit

Je prends toujours un certain temps

À sombrer dans un sommeil réparateur

Ma tête me joue des tours

Mon cœur aussi

Il m’arrive qu’un pleur

Se détache

Dans l’océan de mon intérieur

Il m’arrive aussi

De rester ainsi

Remplie

De tout ce qui vit en moi

 

Au petit matin

Le soleil défroisse les draps de la mélancolie

La lumière éclabousse de merveilleux le ciel

Les oiseaux sont heureux

L’eau de la rivière circule presque sans bruit

Au petit matin

Tout parait possible

Même l’impossible

Puisque chaque matin

Se révèle une nouvelle naissance

Des gerbes d’espérance

 

26 août 2016  

 

Artiste peintre Odette Hayon Itah



26/08/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres