Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Pour embrasser

15230577_1809666149310976_6940119379138650742_n.jpg
 

 

Comme si je marchais dans un désert blanc

J’avance à pas feutrés

Dépouillée

Laissant derrière moi les débris du passé

Pour embrasser

À pleine bouche la beauté

Je trouve la paix dans un repli de mon cœur

J’inspire ce moment de douceur

Dans un silence religieux

Les cieux sont si bleus

Les arbres sont si blancs

Ils me regardent passer

Certains sont courbés

Par le poids de la neige qui est tombée

Les canards tricotés serrés

Se promènent sur l’eau, heureux

La neige a recouvert mon rocher

Je fais des provisions de lumière

La vie est éphémère

La vie est fragile. À nous de capturer

Chaque moment de grâce

 

4 décembre 2016 à 14 :55

Aquarelle de Léon Brasseur

 



04/12/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres