Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Lorsqu'on aime

558733_352879234773615_1719073698_n.jpg

 

Je ne sais plus ce que je peux te dire

Je n’ai plus rien à t’offrir

Je pleure de te voir pleurer

Au fil de l’eau

Les maux

Au fil du temps

Pousse le vent

Il reste des amours

Il y aura toujours

Un peu de ciel bleu

Quelque part

On a toujours un peu le cœur gros

Lorsqu’on aime… trop

Ou pas assez, je ne sais pas

Je ne saurai probablement jamais

Mais on ne peut pas toujours

Suivre la ligne de son cœur

La vie n’est pas un simple jeu

Elle plonge dans nos yeux

La marée verte et bleue

Se déchaine en je t’aime

Malgré soi

 …

 

À force de vouloir

On se fait croire

Que la vie est meilleure

Sans douleur

Pourtant, la vie

C’est une école

Et à l’école

De la vie

Faut mourir aussi

Dans la mort c’est plein de vie

Dans la vie c’est rempli de morts

On ne s’en sort pas

Je sais

Il y a beaucoup d’amis 

Le jour de grand malheur

Puis, peu à peu

Les autres oublient

C’est ainsi

La vie veut se vivre

Mais pour certains cœurs

La vie jamais ne sera plus aussi lumineuse

Comme les pleureuses

Leur peine est trop douloureuse

Je sais

L’amour c’est ce qu’il y a de plus beau

Mais l’amour fait parfois pleurer des yeux

Souffrir fait aussi partie de la vie

Pourtant, nous tentons tous de noyer cette blessure

Qui saigne en nous

Personne ne sait combien de temps

Il nous prendra pour s’abandonner

Pour accepter cette douleur

Adoucir peu à peu

Son dedans

Bercer son enfant intérieur

Et réapprendre à vivre

 

L’amour comme la vie

Nous fait vivre

Ou mourir

 

Artiste peintre Odette Itah Hayon

 



09/06/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres