Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

J'ai eu l'âge

Mélancolie Manu Ferret.jpg

 

 

J’ai eu l’âge…

 

Dans son coeur

Se lève l’aurore

Dans son âme

Le soleil danse avec la pluie

La source toujours chante

D’une voix claire et joyeuse

Elle n’a pas peur

La solitude s’est vêtue de lumière

J’ai eu l’âge où l’amour

S’offre en énorme bouquet

De tendresse et de passion

J’ai eu l’âge où toujours

L’espoir s’endort

Comme l’étoile

Qui brille dans le noir

Quand, comment, pourquoi

Les regrets se bousculent

Le temps bascule

Avec nous Au fond de moi

Beaucoup de souvenirs

Aussi

J’ai l’impression que tu as pris

Le plus beau de moi

 

Tu étais ma seule histoire d’amour

Dans mon cœur, il n’y avait que toi

J’ai aimé jusqu’à oublier

Qui je suis

J’ai inventé notre vie

En supprimant ma vie

J’ai eu l’âge où l’amour

S’offre en énorme bouquet

De tendresse et de passion

J’ai eu l’âge où toujours

L’espoir s’endort

Comme l’étoile

Qui brille dans le noir

Quand, comment, pourquoi

Aujourd’hui j’ai peur

Certains jours de me noyer

Dans un océan de pleurs

De me laisser aspirer

Par les tourments intérieurs

De ne plus chanter

De me vider le cœur

 

Le temps continue sa marche

Jamais il ne se lasse

Pendant ce temps

Je continue ma quête

Les émois pleins mon âme

Avec des larmes

Et de la musique dans la tête

J’ai eu l’âge où l’amour

S’offre en énorme bouquet

De tendresse et de passion

J’ai eu l’âge où toujours

L’espoir s’endort

Comme l’étoile

Qui brille dans le noir

Quand, comment, pourquoi

La mélancolie

Comme une seconde peau

Même lorsque tout est beau

Je revois dans le ici

Et maintenant

Le passé

 

Artiste peintre Manu Ferret ( La mélancolie )



03/01/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres