Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Une saison pleine ...

Henri Valachman.jpg

 

 

Comme j’aime

Une saison pleine

De couleurs

Avec toujours une fenêtre ouverte

Comme une main ouverte

Pour toucher les fleurs

Dans ce décor parfumé

Les chagrins

Peuvent s’envoler

Comme les marins

Vers un nouveau destin

Les feuilles bavardent comme des pies

Avec le vent

Qui taquine sans cesse

Ses caresses

Chatouillent et font rire aux éclats…

L’abondance

De l’été

Fait rêver

Comme si la vie venait à nouveau

De se réinventer

C’est beau…

Un ciel bleu

Immense

Un soleil radieux

Qui danse

Et moi

En cadence

Je chante

Une mélodie

Qui parle de rêves

De trêve

De joli

De vie,

Car

Attentive aux caresses chaudes de l’été

À l’ombre du vent

Le soleil

En espérance

Je reste là.

Levé vers le ciel

Un visage

Plein de promesses

Sourit

En cet instant

Le silence

Comme l’espoir d’un matin

Que l’on ne veut jamais oublier

Surgit…

 

 

Artiste-peintre Henri Valachman

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



19/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres