Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Vers un ailleurs

diborr 2.jpg

Sans bruit

S’enfuit

Une âme

Sans drame

Vers un ailleurs

Sans larmes.

Sans bruit

S’enfuit

Un cœur

Rempli de douceurs.

Pendant ce temps

Un bruit des pleurs

Tombe en cascade

Sur la mer griffée

Un nuage à regret s’efface

Pour laisser pleurer

Un long sanglot.

Le silence

De l’absence

Est si gros

Aucun mot

Pour décrire l’autre cœur

En lambeaux.

 

FFA 00051195

 ARTISTE_PEINTRE DIBORR KLINGER



23/01/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres