Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Atka

Atka

 

Albert ne pleure pas. Papa et maman lui ont bien expliqué. Atka était très vieille et très malade. Elle est partie au Ciel.

Dès le souper terminé, Albert va dans sa chambre. Il prend son album de photos. Partout, Atka est avec lui. Elle lui a même appris à marcher et à nager. Albert ne se rappelle pas de sa vie sans Atka.

La pénombre s’installe et Albert reste les yeux grands ouverts Son cœur est triste. Lentement, il se lève de son lit et il se dirige vers la fenêtre de sa chambre.

-          Où es-tu Atka? Où es-tu ma fidèle et bonne compagne? Le ciel est si grand. Les étoiles brillent de mille feux et je ne te vois pas.

Avec un soupir, Albert retourne dans son lit et il s’endort tout en boule.

Soudain, un ange venu de nulle part, lui sourit. Albert ne le connaît pas mais il n’a pas peur. Assis sur le bord de son lit, l’ange lui caresse doucement le visage.

-          Bonjour, Albert.

-          Bonjour, répond Albert, mais qui es-tu?

-          Je suis ton ange gardien. Je suis venu dès que j’ai appris ton grand chagrin.

-          Oui, petit ange. Aujourd’hui, ma chienne Atka est partie au Ciel. Je suis inquiet. Elle n’a jamais voyagé sans moi…ni moi, sans elle.

-          Ne crains rien, Albert. J’ai vu Atka tout à l’heure. Elle joue avec des amis et elle court dans un grand pré. Elle te donne ce petit foulard rose comme souvenir.

Sans faire de bruit, Albert serre contre lui ce petit foulard rose et pleure doucement. L’ange l’enlace dans ses bras et le berce.

Le lendemain matin, Albert se réveille. Il pense à ce rêve. Comme il est doux de partager sa peine. Soudain, il aperçoit sur le sol, un petit foulard rose avec l’inscription Atka.

Albert se penche et il prend tendrement, le petit foulard rose. Puis, il le place avec ses souvenirs dans son album de photos.

Quelques mois plus tard, papa dépose avec soin, un panier sur la table.

-          Albert, où es-tu? Viens, j’ai quelque chose pour toi.

Et, Albert découvre un nouveau petit bébé chien tout plissé.

-  C’est un petit garçon, Albert. Comment l’appelleras-tu?

Sans hésiter ni bafouiller, Albert répond Kaïla.

 

Atka : prénom inuit qui signifie ange gardien.

Kaïla veut dire Dieu du Ciel.

 

.



08/04/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres