Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Si beau

 

 

Quand le temps s’attarde;

Quand une lumière discrète teinte la mer de rosée

Quand j’entends le roucoulement de la marée

Et que se cachent les outardes

Je me glisse lentement dans les bras de l’amour.

 

Les embruns dans les yeux

Je regarde le ciel nuageux

Mais si beau

Et je murmure tout bas

Habille-moi

De baisers.

 

Loin des sables mouvants

Loin des vents violents

Je me laisse emporter

Comme un oiseau frileux

Qui s’envole vers les cieux.

 

Comme le bateau accosté

Parée

Je tangue un peu

Et

Comme les arbres immenses

Je me penche

Vers toi.

 

Tremblante d’émotions

Ma passion

Résonne au fond de moi

Comme une chanson.

 

Une mélodie tendre

Caresse mon cœur

Et redouble l’ardeur

Sans nous surprendre.

 

FFA 00051195

Artiste-peintre : Patrick Schembri

 

 

 

 



27/02/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres