Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Tante Cécile

 

 

 

Loin de moi de vouloir «  raconter l’histoire de toute cette vie qui a habité tante Cécile. Ses

 

enfants possèdent dans leur cœur, tout ce qui est « invisible aux yeux des hommes » Saint-

 

Exupéry.

 

 

Tante Cécile semblait connaître une période de rémission avec son cancer et des cheveux

 

commençaient à pousser sur sa jolie petite tête. C’était le mariage de son fils Mario et à la

 

sortie de la salle, je la vois droite et fière pour saluer toutes les personnes présentes. Rendue à

 

mon tour, j’aperçois ce petit duvet tout doux. Incapable de résister, je glisse ma main sur sa tête

 

délicate et je lui dis bêtement «  Beau coco » et voilà tante Cécile qui éclate de rire, mais un rire

 

tout de même discret.

 

 

Il faut avoir déjà vu ses yeux et regarder toute la tendresse qu’elle savait transmettre par son

 

regard…c’est tout un trésor.

 

 

Petite pensée pour elle et mes cousins, cousines. Affection

 

Cécile Dubreuil-Demers ( tante) est née le 7 mars 1937 et elle est décédée le 30 mars 1995.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



13/10/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres