Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Sur la route de la vie

11728943_393240580865014_70051512421464640_o.jpg

 

 

 

Sur la route de la vie

Prendre le temps de respirer

Le temps n’a pas pitié

Danser

Jusqu’à épuisement

En avoir le souffle coupé

Ne pas quitter le ciel des yeux

Remplir son sac à dos

De beau

Se broder des fleurs

Sur le cœur

Pour les moments plus frileux

Saisir avec passion

Chaque instant

Effacer doucement

Chaque mot blessant

Veiller sur le balcon

Tendrement

Ne pas remettre à demain

S’accorder le droit de pleurer

Laisser s’écouler le fiel

Boire à même le ciel

Retenir les poings

Au cœur

Sur la route de la vie

Malgré les peurs

Tendre vers le meilleur

Se couvrir plus chaudement

Certains matins d’hiver

Attendre le nouveau printemps

Puisque la vie

Est un perpétuel recommencement

 

Artiste peintre Helene Miaz

 



12/08/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres