Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Sans fracas

Dans le silence de la vallée, un vieil homme se repose près de son potager.

 

Son dos vouté et ses mains calleuses dévoilent le labeur, mais son regard

 

est paisible et plein de petits soleils dorés. Satisfait de sa vie, mais nostalgique, il

 

laisse la porte du jour se refermer sans fracas.

 

 

Il la revoit dans la lumière, les yeux tournés vers le ciel dans sa robe blanche

 

qui voltigeait et surtout, son sourire rempli d'étoiles.C'était sa rose la plus précieuse.

 

Fragile et forte à la fois, elle s'est laissée cueillir, effeuillée et elle s'est courbée

un soir d’hiver sans fracas.

 

 

Alors seulement,  le vieil homme retourne au salon et il ouvre le livre déposé

 

sur la table basse. L’homme regarde une fleur séchée par le temps qui lui sert de signet.

 

Elle est restée magnifique… l’homme malgré l'absence, ferme les yeux et offre son sourire

 

à celle qui l’a quitté... sans fracas.

 

FFA. Numéro de détenteur : 00051195

 



22/05/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres