Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

...Pour mieux revenir...

1512573_10203087819344912_2010589930_n.jpg

 

…Pour mieux revenir…

Partout où mes yeux se posent

Un souvenir, une rose…

Déserter son cœur comme un enfant prodigue

Pour mieux revenir…

Seul importe la tendresse

Le temps étale son temps…

Le temps ce matin est si clair

Le soleil me rejoint

Comme la caresse d’une femme aimante

La brise effleure à peine les feuilles

Mille parfums se répandent en vague légère…

Chanter d’une voix toute légère

Voyager au-delà des frontières

Flâner…

Avoir le cœur plus grand que le monde

Comme un baiser d’éternité…

Souvent

Trop de mots

Trop de bruits inutiles…

Observer le ciel

Regarder se détacher une étoile s’éteindre en silence

Laisser la nuit tomber peu à peu sur l’étang

Cet étang où j’aime me recueillir

Le souffle du vent fait onduler les nénuphars

Dans une petite embarcation, je tangue

Les arbres majestueux me saluent au passage

La nature sauvage

M’émeut

Je vois un rosier assoiffé

Penché sa longue tige

Demain, la rosée

Se déposera sur ses pétales rosés

 

Artiste-peintre Henri Valachman  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



27/05/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres