Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Pour certains, il est ...

L'enfant Diborr Klinger.jpg

 

 

Pour certains, il est

Difficile de remuer des souvenirs d’enfance sans entendre le bruit d’une déchirure comme une âme qui se brise. Petit et pourtant…

Trop petit pour vivre autant de peurs, autant de tourments intérieurs et pourtant…

Le bonheur parfois, se dessine à l’encre d’un autre regard.

Le bonheur parfois, se dépose dans le creux d’une autre main.

L’enfance est trop petite pour faire des nuances

Les chagrins se terrent pour mieux ressurgir un jour ou un soir…

C’est alors, que le cœur rose devient peu à peu

 Bleu.

Pour certains, il est

Difficile de remuer des souvenirs d’enfance sans entendre le bruit d’une déchirure comme une âme qui se brise. Petit et pourtant…

Plus grand, il est

Difficile de tout effacer sans renoncer à une partie de soi. Plus grand et pourtant…

Sournoisement, certains se cachent derrière des masques pour se protéger et pourtant…

Le bonheur parfois, est si fragile qu’il risque de s’envoler à la moindre brise

Le bonheur parfois, est si léger qu’il flotte au-dessus de soi

C’est alors que le vague à l’âme s’infiltre au creux

De soi.

 

FFA 00051195

 

Artiste-peintre Diborr Klinger



20/12/2013
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres