Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Noël 2008

Noël 2008

 


Tout le monde murmure sur son passage. En effet, la princesse Amalia vient de faire son

 

entrée à l’Église avec le petit Prince Massimo et ses parents.Elle est une


fillette digne et fière. Cheveux soyeux, longue robe couleur bronze, bijou

 

sobre et une couronne posée délicatement sur la tête. La princesse vient

 

visiter l’enfant-roi. Malgré son jeune âge (4 ans), elle termine ses prières

 

avec grâce.


Arrivée chez ses grands-parents, nous l’appelons et nous lui demandons de venir dans le bureau.

 

Émue, elle reconnaît le Père Noël sur l’écran de l’ordinateur. Amalia a déjà

 

rencontré le Père Noël à deux reprises chez son oncle Carlo. Cette année, papa

 

Noël est surchargé, car beaucoup de gens le réclament.


Le Père Noël a la lettre d’Amalia à la main. Il regarde la photo et il trouve qu’elle a grandi.

 

Il sait qu’elle a maintenant un petit frère. Le Père Noël en profite pour lui

 

donner sa recette magique pour faire voler les rênes. Amalia est si heureuse.

 

Elle court vers le sapin pour retrouver toute sa famille.


Grand-maman Francine devient la fée et distribue les présents. Amalia s’est endormie cette

 

nuit-là avec le sourire aux lèvres et le cœur plein de joies et d’amour.

 



23/04/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres