Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Narcisse

 

 

 

 

Au pays des nymphes, Narcisse le nuage aux reflets argentés soupire.

 

Amoureux fou de son reflet dans l’océan, il interpelle sans relâche son image et les larmes sillonnent


ses joues. Avec sa chevelure toute bouclée, il ressemble à un chérubin tremblant,
 
mais si courbé que le moindre souffle du vent le précipiterait contre l’immense rocher

 

suspendu entre le ciel et la terre. Gémissant, sa détresse se transforme soudain

 

en averse et Narcisse disparaît au fond de la mer. Enfin, minaudent les sirènes qui

 

vivent sous l’eau. Maintenant, Narcisse contemplera dans le silence, le soleil au visage

 

ruisselant de lumière.

 

 

Illustration de Prune Violette:

 

http://chezpruneviolette.blog4ever.com/blog/index-385421.html

 

 

 

 



06/12/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres