Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Musicienne de l'émotion

Helene.jpg

 

Même si je couche des mots

Sur le papier

Je sais que les paroles

S’envolent

Le vent souffle

Il arrache des pétales de fleurs

Mais je n’ai pas peur

Dans mon jardin intérieur

Je continue de semer

Ce besoin de raconter les maux

De dessiner

Des éclats de rire

Le silence en moi

Fait jaillir des émois

Je ne sais pas pourquoi

Tout devient un mot

Ou une chanson

...

Je suis à écouter

À entendre

Enfin !!!!

Pouvoir identifier

Comprendre

Enfin !!!

Jadis, mes mains sur le piano

En moi, tant de choses

Aujourd’hui

Quand mes mots se posent

Mon cœur se repose

Enfin !!!
Jusqu’au lendemain

 

Musicienne de l’émotion

Les notes et les silences forment le chœur

De mes chansons

Entre deux octaves, mes mains se croisent au-delà

Des mots

Aimer la musique, la sentir vibrer

Devenir musique, la tête légèrement penchée

Dans ma tête, un battement d’ailes

Des éclats de rire fusent dans la chaumière

Des larmes coulent comme l’eau de la rivière

Une histoire à raconter

Un oiseau répond

 

Toujours aussi beau

Au bord de la rivière

Le temps s’étire

 

 

 

 Artiste peintre Helene Miaz

 



11/05/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres