Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Mais si on chantait

 


Sans faire de bruit


Tu m’as tendu la main


Dans la noirceur de la nuit


Tu as effacé mon chagrin.

 


Sans faire de drame


Tu as embrassé mes larmes


Dans la marée du désir


Tu as épousé mes soupirs.

 


Sans fausse pudeur


Tu m’as offert ton cœur


Dans un murmure caressant


Tu m’as aimé passionnément.
 

 


Mais si on chantait …

 

 

 

 

 

FFA 00051195

 

 

 

 

 

 



30/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres