Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

M'y lover

14947526_1219756741419189_1690649942746545356_n.jpg

 

J’aspire

À tant de choses

Je n’ose

Tout vous dire

Vouloir

Me perdre au creux

D’un monde rose

Tendresse

Ranimer l’âme de ceux

Que j’ai aimée comme des  roses

Fanées avant

Le temps de la floraison

Caresser

Les pétales tombés avant

La froide saison

Ouvrir

Les portes de mon dedans

Comme un firmament

Immensément

Plein de cours d’eau

Majestueux, si beaux

Ranimer

L’espérance de la jeunesse

Défroisser

Ses boules de papier

Remplis de secrets jolis

Dérouler

Les vieux morceaux jaunis

Remâchés

Comme une tragédie

Qui fait trop pleurer

Garder

Les souvenirs

Bien vivants

De ceux qui sont partis

Avant que le sable du temps

Glisse entre mes doigts

Retenir

L’essentiel de la vie

M’y lover

 

Artiste Peintre : Odette Hayon Itah



06/11/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres