Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Le soleil

 

 

 

Il était une fois trois hommes qui virent apparaître dans un ciel teinté de rose et d’orangé trois

 

magnifiques soleils valsant sur le monde. En quête de beauté et de lumière, les trois hommes

 

saisirent ces ballons jaunes pour mieux réchauffer leur cœur endormi.

 

Le premier au risque de se bruler, garda pour lui ce soleil dans le creux de sa main. Le second

 

voulut le repousser, mais il éprouva une crainte de l’abandon si forte qu’il lui devint impossible de

 

ne pas pleurer. Puis, le troisième homme souleva son soleil pour le déposer dans le creux de

 

toutes les mains de l’univers.

 

 

Réflexion inspirée d’une toile de l’artiste Manu Ferret.

 

http://arto.blog4ever.com/blog/lire-article-191279-2118019-espoir_en_trois_cases_.html#.TqRN8oLkCGw.facebook

 

http://arto.blog4ever.com/blog/photo-191279.html



29/10/2011
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres