Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

La lettre

la lettre helene.jpg

 

 

Lettre à la vie

Porteuse de messages

Avec ou sans espoir

Décoder au meilleur

Déchiffrer le langage des fleurs

Souffler plus loin les nuages

Lettre à la vie

Porteuse de mort, de vie

Accueille en silence

Ou en pleur

Les absences

Les douleurs

Lettre à la vie

Porteuse de mots à taire

Que l’on place en terre

Semer même l’hiver

Verser de l’encre bleue

Sur le bord des cieux

Lettre à la vie

Retenir sa respiration

Puis reprendre sa respiration

Écrire en couleurs

Sur ce trésor-vie

 

 

C’est notre feu intérieur

Qui nous pousse à faire ce que nous aimons

C’est une façon

De faire pousser la vie

Dans notre cœur

De créer le meilleur

Au fil des saisons

Il y a comme une flamme qui brule par en dedans

Alimenter, abreuver pour que jamais ne cesse de briller

Cette petite lueur d’espoir

Ce feu en nous ne doit jamais s’éteindre même les soirs

De grandes noirceurs

Ouvrir grand ses ailes

S’envoler à dos de papillon

Au-delà des chagrins

Tenter de saisir les éclats de rire

De jouer avec les étoiles qui tombent du ciel

Voir derrière le paysage de la maison

Ce qui masque le lointain

Voyager avec ses yeux, son cœur

Congédier les moments de peur

Croire

Chaque journée

Comme un nouveau départ, un nouveau défi

Nul besoin de frapper

Entrons simplement

18 décembre 2016

 

C’est ma lettre du jour

Celle que je m’enverrai demain

 

Artiste peintre Héléne Miaz ( la lettre )

 

 

 

 

 

 

 

 

 



19/12/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres