Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

L'ivresse

Découvrir l’ivresse

 

Gravir

 

Le mont Everest

 

Se laisser porter

 

Et

 

Boire

 

Tous les soirs

 

Dans un grand bol de tendresse

 

Cueillir

 

Des gestes

 

De douceur

 

Comme on cueille des fleurs

 

Découvrir de l’or

 

Au fond de tes prunelles

 

Trouver des trésors

 

Ouvrir nos ailes

 

Briser le silence

 

Ressentir la présence

 

Se tenir la main

 

Chaque demain

 

Et sentir le souffle

 

Qui souffle

 

Sur nos chagrins.

 

Découvrir les  couleurs

 

De l’amour

 

Apprivoiser

 

Chaque instant de bonheur

 

Et rester

 

Loin des sables mouvants

 

Pour chanter

 

Et

 

Valser

 

Jusqu’à la fin des temps.

 

FFA 00051195



10/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres