Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

L'homme oublié

Muriel L L'homme oublié.jpg

 

L’HOMME OUBLIÉ

 

 

Le cœur troublé

Un brin de nostalgie

Un homme courbe le dos. Son monde s’est effondré

Il avait désiré si fort se sentir quelqu’un, se sentir aimé

Il ne réclamait pas de pitié

Dans la rue, tout était  silencieux

L’homme avance comme s’il était le dernier survivant sur la  terre.

Il ressemble à un vieillard. Ses traits sont tirés

Ses lèvres sont blanches et son regard est vitreux

Au fond de lui, les souvenirs se bousculent

Il ne sait même plus ce qui se passe en lui, comment se nomme ce mal

Qui le ronge, mais peu à peu, on l’abandonne.

De temps en temps, il se souvient d’avoir lui aussi oublié les gens autour de lui. C’était à l‘époque où il courait dans tous les sens pour s’amuser comme un enfant. IL avait connu l’abondance.

Aujourd’hui, il ne se souvenait même plus du mot bonheur. Tout ce qu’il possède se retrouve au creux de sa main toute crispée. Il creuse lui-même de plus en plus sa solitude et il se terre  loin du bruit, loin de la vie. La peur lui brouille l’esprit. Il est obsédé par la désespérance. Sa vie est vide de sens.

Il marche en silence

Une souffrance en lui est devenue si intense

Autour de lui, l’absence

 

 

Qu’est-il devenu

On ne le reconnait plus

Autrefois

Un visage lisse

Un regard avide

Un cœur petit

Rempli

De beaux lys

Une tête vide

De laideur

Aujourd’hui

Un visage triste

Un regard vide

Un cœur grand

Mais bleu

….

Et surtout

Seul

 

 

Muriel Laporte artiste peintre

 



07/04/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres