Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Ensoleillée d'existence

 


 

 

 

 

 

Sur la scène du ciel, les nuages font office de tapis bleuté pour les pieds légers

 

de l’aube. Habillée de lumière, l’aube vibre au son de la harpe comme le choeur

 

des corolles frissonnantes. Elle s’engage dans la lueur du matin tout

 

ensoleillée d’existence.

 

FFA 00051195

 

http://chezpruneviolette.blog4ever.com/blog/index-385421.html

 

 



12/06/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres