Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Dodo l'enfant do

 

 

Jadis

 

Une gamine

 

Au regard triste

 

S’imagine

 

Jouer du piano

 

Dodo

 

L’enfant do

 

Sage

 

Comme une image

 

Elle referme

 

Le couvercle sur ses pensées

 

Une larme glisse

 

Sur sa joue

 

Blême

 

Et

 

Se faufile dans son cou

 

L’enfant do

 

Dodo

 

L’enfant do

 

Dormira bientôt

 

Le temps follement

 

S’entasse à ses pieds

 

Comme le sable blanc

 

Du sablier

 

Mais l’enfant do

 

N’a rien oublié

 

Bien réveillé

 

L’enfant

 

Aux cheveux blancs

 

Effleure

 

De sa main

 

Les notes

 

De son vieux piano

 

Qui exécute un do

 

Parfois mal ajusté

 

Peu importe

 

L’enfant do

 

Dodo

 

L’enfant do

 

Dormira bientôt.

 

FFA 00051195

 

Inspiré de l’œuvre de l’artiste peintre Patrick Schembri



01/12/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres