Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Divers 4

282871_514230285337483_827367431_n.jpg

 

Mon amour

Toi qui remplis ma vie

Berce-moi en ton lit

À la porte du désir

Quand le rêve teinte la nuit

Les étoiles illuminent tes yeux

Bercé par le souffle de l’amour

Mon cœur au bord de la nuit

Soupire

Comme la vague qui vient mourir

Sans faire de bruit …

 

Les émois

S’envolent

Les paroles au bord de la mer

Tanguent

Les émois

Sur les vagues

Voyagent

Les cœurs aimants

Entre la terre et l’océan.

Là où la nature s’abandonne

Chaque regard dévoile l’intimité

D’une petite mare d’eau

La forêt chuchote en silence

Atteignant ainsi les ombres de mon âme.

 

SEULE

Seule avec mes pensées

Seule à écouter

Chanter

Le vent

Au fond de l’océan

Dorment les chagrins.

 

Le silence

Couché au fond de moi

Comme un frisson dans l’air

Un jour heureux

Se dessine à l’horizon.

 

Dans un matin qui se lève

Une âme

Blanche et bleue s’éveille

Dans le soir qui meurt

Un cœur

Tremble toujours un peu …

 

Un bout de ciel

Il y a toujours un bout de ciel au cœur de la vie

Comme une fleur

A besoin de s’abreuver à la source de pleurs

Pour s‘épanouir.

       

Loin du monde

J’ouvre mon cœur

À l’amour

Loin du bruit

Une blessure se tait

Dans l’éternel silence

Du bleu immense.

 

APAISÉ

Cheveux dénoués

Elle écoute tendrement

Chanter le vent

Le cœur apaisé

Elle entend simplement

Souffler le temps.

 

Oublier

Le temps passé

Oublier

Le temps à venir

Savourer

Le temps du jour

Comme un baiser d’éternité.

 

 

 Création artistique de Zia Patt



10/03/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres