Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Danser le menuet

 

Des flocons dansent le menuet

 

Discrets

 

Ils se posent sur les arbres dévêtus

 

Comme un baiser sur ma joue.

 

Les sentiers sont si blancs et si doux.

 

Les sapins protègent ce moment

 

Où même les oiseaux

 

Se sont tus.

 

Là-haut

 

Les nuages frissonnent de joie

 

Et mes pas

 

Glissent doucement

 

Dans le sous-bois.

 

En silence, je rêve

 

En cadence, la nature sage

 

Comme une image

 

Est en trêve.

 

Comme la châtelaine

 

Des lieux

 

Comme la reine

 

Des instants heureux

 

Le calme à petits pas

 

Efface mes peurs

 

Et

 

La blancheur

 

M’éclabousse de beauté.

 

Ce soir, la neige muette

 

Ressemble à un poète.

 

Le ciel a déposé un peu

 

De bleu

 

Azur

 

Sur les cristaux frileux

 

Comme si les cieux

 

Étaient amoureux.

 

FFA 00051195

 

Inspiré de l’œuvre de l’artiste peintre Annie Morelli

 

 



16/12/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres