Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Comme une femme

helene.jpg

 

 

 

Mon baiser sommeillait

Avant de s’envoler vers ta joue

Pour retomber en poussière d’amour

Sur le coin de ta bouche

Comme un pétale sur le cœur

De ma rose

Je mêle mon souffle au tien

Avec de légers tremblements qui éveillent les corps

L’amour donne à la nuit

Ce que les étoiles donnent aux amants

Lorsque la lune dans le ciel

Rayonne

Mon cœur tremblait

Avant de trouver la mer

Au fond de tes yeux

Bleus

Comme un oiseau

Qui cherche son âme sœur

Afin de s’envoler encore plus haut

Dans le ciel

Ma rose pâlissait

Avant que tu ne déposes

Un peu de rouge

Sur mes joues

Comme une femme

Qui s’ignore

Qui se voit plus belle encore

Certains soirs

 

Artiste peintre Helene Miaz



05/08/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres