Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Comme un bruit sourd...

180952_150891808305693_4195742_n.jpgodette.jpg

 

Tu venais d’emporter avec toi

Une parcelle

De mon cœur

Tu quittais vers un nouvel horizon

Rempli de passion

Sans moi

J’ai tendu les bras

Machinalement, tu m’as caressé les cheveux

Comme si tu voulais consoler une enfant

Mais déjà tes yeux

Cherchaient un nouveau visage

Sans oser te supplier

Je t’ai enfin laissé partir

 Là où tu pourras cueillir

Une autre fleur sauvage…

Le cœur serré

Je me suis vue espérer

Ne pas glisser dans la pitié

Et le monde

Même dans ce moment-là

Continue sa ronde

La douleur est profonde

Pour celui ou celle

Qui le vit …

Quand le chagrin éclate dans la nuit

Comme un bruit sourd

Je supplie

Le ciel de faire taire ce cœur qui me joue des tours

Et de me laisser dormir avec toi

Qui est si loin de moi.

 

Artiste-peintre Odette Itah

 

 



18/06/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres