Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

C'est ainsi

1798605_576094739151037_1399445402_n.jpg

Dès l’aube, une femme laisse l’empreinte de ses pas sur le sable presque blanc

Comme la brise, elle laisse son âme voyager

Qu’importe le temps

Au loin se dessine un horizon doré

Les cheveux dans les yeux

Le visage rosi un peu

Elle renait chaque matin.

Le chant des vagues emporte la mélancolie

Dans le lit

D’une mer immense

Comme le refrain d’une tendre mélodie

Elle respire sur le chemin incertain

De la vie.

 

Un jour ou une nuit

Entre l’océan et le firmament

Les nuages peu à peu forment un cortège …

 

Un soir, pourtant …

Elle s’avança sur la plage

Recueillie et si belle

Les yeux tournés vers le ciel

Ce soir-là

Les hommes ne virent qu’un mirage

Comme un ange sans ailes

Avec un regard rempli d’étoiles.

 

Un jour ou une nuit

Entre l’océan et le firmament

Les nuages peu à peu forment un cortège …

 

C’est ainsi

Qu’elle se laissa emporter par le vent

Pour s’envoler aussi légère

Que la plume d’une hirondelle.

 

Le lendemain, les hommes ne trouvèrent aucun pas

Sur le rivage

Tout au plus, un pétale de fleur

Comme un cœur

Oublié

 

C’est ainsi

Par une nuit toute bleue

Qu’elle quitta le pays

Sans un mot, sans un adieu

CRÉATION ARTISTIQUE DE ZIA PATT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



03/02/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres