Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Au-delà de la peine

14051582_1155076497887214_6449325343190782431_n.jpg

 

 

Ce matin, j’écoute le chant

De la vie

Malgré ma peine

Un je t’aime

Au jour qui se lève

Les souvenirs surgissent du néant

Un éclat de bonheur

Se faufile

Je froisse le papier

Lovée au creux de mon âme, file

Mes pensées

Ma main se dépose sur le papier

Les mots libèrent les maux

Qui font pleurer

Les mots font danser

Les rêves, les désirs

Les silences, les soupirs

Les mots nous enveloppent de douceur

Dénouent les maillons

Les contradictions

Favorisent la réconciliation

De nos émotions

À l’intérieur

De notre coffre-cœur

Les mots libèrent les maux

Refoulés

Les maux

Transformés

En tristesse

Les mots favorisent la compréhension

De notre réalité

Trop de sensibilité

Une grande vulnérabilité

La confrontation

De notre part de responsabilité

Dans ce qui peut blesser

Les mots

Ressentis avec authenticité

Cohabitent à l’intérieur

De soi

 

Au-delà de la peine

Regarder la nature qui nous redonne

L’humilité

Au-delà de la peine

Écouter

Les sons comme les mots

 Porteurs d’espoir

Un être humain de cœur

Et de malheur

….

 

21 octobre 2016

Artiste peintre Odette Hayon Itah

 



21/10/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres