Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Assise sur le bord du quai

 

 

 

 

Assise sur le bord du quai, je regarde le temps passer. À l’ombre du boisé touffu, je me laisse bercer

 

et caresser par la brise. Les feuilles des arbres se font coquettes et taquinent les oiseaux qui font leur

 

sieste. Le soleil légèrement paresseux se cache derrière un minuscule nuage tout blanc et joyeux.

 

Toute la beauté du monde surgit dans la douceur de la lumière. Un châle mauve s’est déposé

 

sur le gros rocher et une gentille famille de canards sauvages se repose avant de repartir à la

 

conquête des eaux. Dans la décharge du lac Sergent, le silence souffle dans le creux de mon âme.

 

 

Numéro de détenteur : 00051195



15/04/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres