Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Une barque ( Aquarelle de Léon Brasseur )

leon brasseur.jpg

 

 

 

Le privilège de vieillir

De grandir

De souffrir

De vivre

 

 

Les années passent comme les nuages

Dans le ciel bleu

Certains dos se courbent sous le poids des renoncements

D’autres avancent. La vie nous apprend beaucoup si nous l’écoutons. Elle nous met au défi; la résilience, la patience. La tolérance, la prudence…devenons-nous plus sages ? Je n’en sais rien, mais nous tentons de devenir meilleurs(e)s pour soi et les autres.

 

Laisser dégringoler les éclats de rire

Boire les pleurs

À même le cœur

Une à une, les pages

De son histoire

Une à une, les images

De sa mémoire

 

Effeuiller

Chaque pétale de fleur

Dépouiller

Les épines de son cœur

Insérer

Entre ses doigts, l’instant

Parfumer

Son cœur entre chaque battement

Quelque part dans le firmament

Une étoile

Dans la brunante

Une filante

Quelque part sur l’étang

Une barque

Contre marées et vents

Poétiquement

 

Aquarelle de Léon Brasseur

 

 

 

 

 



31/05/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres