Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Le piano de la vie

moussa.jpg

 

 

Au bord du ciel, j’ai ouvert mes mains

Au gré du vent, souffle l’éternel refrain

À tout vent, au plus près de l’intime

Une vois rieuse chuchote à mon oreille

De petites rimes

Entre deux nuages, tout doucement

Entre deux étoiles, tout simplement

Aux cœurs des âmes, tout tendrement

Un chant s’élève dans le ciel

Pour mieux nous bercer

Entre deux partitions, un silence

Entre deux silences, un soupir

Entre deux notes noires, une blanche

Entre deux blanches, un éclat de rire

La musique du cœur

Entre deux vagues, un matin

Entre deux larmes, un soir

Entre deux jours, dans le lointain

Entre deux nuits, un lendemain

Le piano de la vie

 

 

Artiste peintre Moussa M Trad

 

 

 

 

 

 



16/06/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres