Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Le ciel au-dessus de nous

peintre lizzie sérénité.jpg

 

 

Le ciel au-dessus de nous

Comme un édredon moelleux

Un zeste de lumière

Se dépose dans notre cou

Léger courant d’air

Les mots ce soir

N’ont aucune importance

Parfum de l’enfance

Retrouvé

Retenir son souffle doucement

Écouter le chant de la vie

Ces murmures ponctués de cris

De silences

De notes noires, de notes blanches

De rondes

Découvrir en soi le monde

Puiser dans notre volcan intérieur

Qui brule puis s’endort calmement

 

Toujours en soi

Des élans de cœur

Des messages importants

Des mots d’amour troublants

Des jeux d’ombres et de lumières

De la poussière

D’étoiles

Regarder les oiseaux s’envoler

Libres, légers

Vers le ciel azuré

Demain, ils viendront à nouveau

Chanter

Si le bonheur est si beau

C’est en grande partie, grâce à eux

Artiste peintre Élizabeth Georgy.

Sérénité de Peintre Lizzie

 

 

 



09/01/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres