Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Comme une urgence de vivre

12496182_180228649007366_783137846033114711_o.jpg

 

 

Comme une urgence de vivre

De mieux nous vivre

La vie déboule

Comme un torrent

Qui coule

Sans se soucier des rochers

Comme un oiseau

Qui se veut libre, mais léger

Le poids est parfois si lourd

Pouvoir déposer ces maux

Pour mieux déployer

Les ailes

Le ciel

Est immense

Des nuages dansent

Avant de s’entasser

 DE se déchirer

De pleurer

 

Comme une fleur

Lever la tête vers la lumière

Exister

Raconter des histoires de cœur

Aimer

Du rêve plein les yeux

C’est merveilleux

Je ne sais pas pourquoi

Ce besoin de vous livrer un peu de moi

Nous ne pouvons pas changer

Ce qui s’est passé hier

Ce grand châle mauve qui a recouvert nos âmes

Trop de larmes

Mon cœur se gorge d’eau,

Mais mon cœur palpite encore

 

6 février 2017

Artiste peintre Hélène Miaz

 

 



06/02/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres