Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Au fond de soi

hélène miaz.jpg

 

Au fond de soi

On ne triche pas

En secret

Des regrets

Des déchirures

Sur la bordure

Du cœur

Une poésie

 Bleue

Comme les flots

D’une marée

...

Attendre que cela passe

Que le soleil m’enlace

Dans ses bras

Pour changer d’émotion

Une chanson

Ouvrir encore plus grand

Mon cœur

Ouvrir encore plus grand

Mes yeux

Des yeux

Changeants

Comme les eaux

De la marée

 

Capter la lumière

Crever ce nuage de mélancolie

Éloigner ces mots d’hiver

Une poésie aussi belle

Qu’une lune ronde

Dans la nuit

Qu’une lune blanche

Où les nuages se balancent

Une poésie refuge

Alors prendre la luge

De la vie

Attendre que cela passe

3 mars 2017

Artiste peintre Hélène Miaz

 

 

 



03/03/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres