Ni beaux ni laids

Ni beaux ni laids

Au fond de moi

helene.jpg

 

 

Chuchote la brise

La marée en accord

Éloigne les vagues grises

L’âme soumise

Le jour endort

L’aube frissonnante

La nature florissante

M’apporte la douceur

Ô Lumière

Si chère à mon cœur

Vitale à la fleur

Perle à mes yeux

Fragile et lumineux

Que m’importe les lieux

Si je me retrouve dans tes yeux

En moi le chemin de la rivière

Qui reste bordé de fleurs

Que m’importe le temps passé

Si je sens ta main sur ma peau ridée

Je garde au fond de moi

Cette rose

Belle et à peine éclose

Qu’un jour, tu m’as donnée

 

Un premier rendez-vous

Un premier je t’aime

Le plus beau des poèmes

Un premier chagrin

Déjà loin le chemin

Comme une valse à trois temps

S’abandonner

Dans d’autres bras

Danser

Un souffle chaudement

Sur le cou. Rêver

Ouvrir les yeux

Démesurément

Trouver du bleu

Assurément

Le goût de toi

 

 

 Artiste peintre Hélène Miaz

 

 

 

 

 

 



25/05/2017
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres